Vous êtes ici : Accueil / Agenda / La guerre, toujours recommencée

La guerre, toujours recommencée

La guerre au regard de la psychanalyse
Quand ?
Le 11/10/2014,
de 13:00 à 18:00
Tarifs
15€ (réservation souhaitée)
Où ?
Auditorium du BAM
S'adresser à
Téléphone
065/40.53.30
Ajouter au calendrier
vCal    iCal

La guerre est d’actualité, elle l’a toujours été et Freud déjà dans une correspondance avec Einstein nous laissait entendre que ce n’est pas prêt de s’arrêter. Les guerres se succèdent, la guerre est toujours recommencée.

A l’heure des commémorations de la Première Guerre Mondiale, nous pouvons lire, entendre, voir de nombreux articles, exposés et travaux témoignant tantôt des atrocités vécues, tantôt du contexte socio-politique de cette Europe qui quittait encore l’Ancien Régime. La Ville de Mons a choisi d’aborder la guerre en la mettant en scène dans trois expositions de qualité pensées, développées et présentées par le Pôle muséal. Ces expositions invitent le visiteur à penser la guerre comme présente en permanence et met en avant son étrangeté familière. Cette étrangeté familière de la barbarie organisée, Sigmund Freud l’a analysée non pas comme non-civilisée mais comme étant une des modalités de la civilisation. Jacques Lacan, dans le fil de Freud, nous a montré que la guerre est propre aux êtres parlants (elle n’existe pas chez les animaux) et qu’il n’y a pas de guerre sans discours, même si tout de la guerre ne relève pas du discours.

L’Association de la Cause freudienne en Belgique, soucieuse à chaque fois de lier ses activités aux préoccupations actuelles, s’associe à la Ville de Mons pour convier tout un chacun à discuter du regard que la psychanalyse pose sur la guerre avec  trois invités, membres de l’Ecole de la Cause freudienne : Marlène BELILOS, psychanalyste à Paris, ancienne journaliste et auteure de « Freud et la guerre » aux éditions Michel de Maule ; Guy BRIOLE, psychanalyste à Paris, psychiatre du Service de santé des armées, professeur du Val-de-Grâce et auteur de nombreux articles de psychiatrie et de psychanalyse de référence sur le traumatisme ; et Yves DEPELSENAIRE, psychanalyste à Bruxelles, auteur de nombreux articles sur les connexions entre la psychanalyse, l’art, la littérature et la politique, qui vient de publier son 3ème livre : « L’envers du décor ou L’art de la guerre toujours recommencée » aux éditions Cécile Defaut.

Cet après-midi alliera à la fois la visite guidée d’expositions et discussions animées par Gil CAROZ, psychanalyste à Bruxelles et Philippe HELLEBOIS, psychanalyste à Mons, au départ des interventions que nos invités développeront chacun autour d’un des axes suivants : la psychanalyse pendant la guerre, les traces de la guerre, la guerre et l’art.

Actions sur le document

Mots-clés associés : ,